Où trouver un exemple de risque de change ?

La gestion de votre portefeuille est soumise à différents types de contraintes qui nécessitent d’être considérés. Le risque de change, qui correspond au risque que représentent les variations de la valeur des monnaies, en fait partie.

Il est donc indispensable de saisir en quoi le risque de change est susceptible de perturber votre taux de rendement si vous achetez des devises ou des sociétés étrangères. Il est aussi intéressant de connaître les méthodes de prévention de ce risque dans votre portefeuille, tout en réalisant vos ambitions d’investissement.

La gestion des risques de change

Le risque de taux de change est inévitable dans le cadre de placements à l’étranger, mais il existe certaines mesures qui permettent d’en modérer les effets indésirables. Plus particulièrement, il y a diverses techniques de protection que vous pouvez appliquer pour réduire les conséquences du risque de change sur votre portefeuille.

Premièrement, il est nécessaire de bien comprendre la situation de la bourse d’un pays en se référant aux niveaux d’inflation et d’endettement. Par exemple, le fait qu’un pays présente un niveau d’endettement élevé, peut être le prélude à une augmentation de l’inflation. Or, lorsque l’inflation progresse, la valeur des devises peut chuter. Ainsi, l’une des solutions pour se préserver du risque de change est de privilégier les compagnies qui sont stables économiquement et qui le resteront.

Considérez ensuite la part de votre portefeuille que vous attribuez aux actions et aux obligations étrangères. Les obligations sont particulièrement susceptibles d’être affectées par les fluctuations de la valeur des devises. Il est donc recommandé de privilégier les obligations étrangères libellées en dollar américain au lieu de la devise du pays en question.

La dispersion peut constituer une garantie automatique pour la gestion du risque de change. En étalant une partie de vos investissements dans différents pays et en différentes monnaies, vous pouvez davantage contrôler la variabilité des prix des devises. Il convient de peser soigneusement la part de votre budget total que vous désirez consacrer aux investissements étrangers.

Vous pourriez également vous poser la question de prendre une assurance contre le risque de change.

Quelques exemples de risques de change

Il est facile de concevoir des scénarios de risque de change si vous connaissez les taux de change entre les diverses monnaies. Admettons que vous désiriez effectuer un placement dans une compagnie européenne, par exemple. Vous réglez 1 000 euros pour acquérir des actions. Au même moment, le ratio de change est de 1,2 EUR pour chaque USD.

Disons maintenant que vous revendez les actions au montant identique à celui versé en euros. Tout est parfait, en présumant que le cours de change des euros en dollars est resté inchangé. En revanche, si le taux de change évolue et que dorénavant un euro équivaut à un dollar, alors, vous perdrez de l’argent en convertissant les fonds de la transaction ; le lieu choisi pour la transaction importe peu.

On peut appliquer cette même recette aux placements dans n’importe quelle autre monnaie. Un simulateur de taux de change vous aidera à calculer la valeur d’une devise par comparaison avec une autre.

Le franc suisse constitue un bon exemple de monnaie qui restera vraisemblablement solide en raison de la stabilisation du système politique et du rapport dette/PIB peu élevé du pays. Le dollar néo-zélandais est susceptible de demeurer soutenu en raison de la régularité des exportations de son secteur agricole et laitier, ce qui peut favoriser une éventuelle hausse du niveau des taux d’intérêt.

Les titres étrangers enregistrent quelquefois des rendements supérieurs durant les phases de baisse du dollar américain, qui surviennent habituellement quand les taux d’intérêt sont moins élevés aux États-Unis que dans d’autres pays. Pour limiter le risque de change, les actionnaires américains pourraient songer à acheter des titres dans des pays dont la devise et les taux d’intérêt augmentent fortement.

Les investisseurs sont toutefois tenus de surveiller le taux d’inflation d’un pays, car un endettement élevé précède souvent l’inflation. Cette situation peut provoquer une chute de la croissance économique, ce qui risque de faire dégringoler la monnaie d’un pays. Les monnaies en hausse sont synonymes d’un faible coefficient d’endettement par rapport au produit intérieur brut (PIB).

Où peut-on trouver d’autres exemples sur les risques de change ?

Si vous souhaitez connaître davantage les risques de change des monnaies, vous allez sûrement vous diriger vers les moteurs de recherche pour effectuer votre navigation sur quelques exemples expliquant ces risques. Nous vous présentons, ci-dessous, quelques sites internet qui vont vous éclaircir le concept de risque de change, expliquer leurs méthodes de calcul et leurs modalités de garantie :

  • Smartasset ;
  • Investopedia ;
  • Corporatefinanceinstitute ;
  • Sciencedirect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.